Site complet |
gauche

Portfolio

Oct 8, 2012 -

Le mandat consistait à programmer les contrôles d’un banc de test, composé d’une matrice de cellules photo-électriques nouvelle génération, pour traquer le soleil et étudier les possibilités énergétiques d’un tel système.  le contrôle des moteurs et l’échelonnage des instruments devait être modulable et le projet connectable à une interface graphique pour évolution future.  

LE CLIENT

Ressources Naturelles Canada est une institution gouvernementale qui opère dans les domaines suivants : énergies, forêts, minéraux et métaux, science de la terre. Elle effectue de la recherche en efficacité énergétique.


LE DÉFI

Le banc de test étant destiné à la recherche, une programmation modulaire devait être mise en place, pour permettre des modifications faciles et rapides des fonctions du banc de test. De plus, un contrôle de positionnement ultra-précis est requis, pour rencontrer les objectifs de recherche.


LA SOLUTION

Les logiques de contrôle développées permettent le pilotage des moteurs de façon automatique, déplaçant la matrice de cellules précisément selon la position du soleil dans le ciel. Les instruments sont échelonnés pour un
contrôle selon les besoins qui vont évoluer, au fur et à mesure que le banc sera utilisé et maîtrisé. Le contrôleur fait usage du protocole Modbus, ce qui permettera la connection facile d’une éventuelle interface graphique, pour la
supervision complète du banc de test.

 

LES CHIFFRES

  • 1 automate Scadapack 2
  • 70 Entrées/Sorties
  • 2 servomoteurs
  • Communications Modbus RTU
Sep 24, 2012 -

Le projet consistait à automatiser l’usine de production de ces phyto-éléments. Le mandat incluait la livraison des contrôleurs temps-réel, l’application de supervision, les écrans d’opération et l’historisation des données de
production. Le tout devait être très robuste et permettre une grande latitude pour les changements de configuration des procédés.

 

LE CLIENT

Le client, désireux de rester anonyme, oeuvre dans le domaine de la production de composés pharmaceutiques dérivés de plantes (phyto-éléments). Ces phyto-éléments sont ensuite utilisés dans la production de produits
tiers (onguents, crèmes, ...), ou vendus directement aux consommateurs.

 

LE DÉFI

Le contrôle des bio-réacteurs devait être excessivement précis, pour assurer la production des phyto-éléments de manière efficace par les cellules végétales. Aussi, l’usine comporte une section de recherche, le système de  contrôle et de supervision devait donc permettre de facilement être modifié selon les besoins des chercheurs.

 

LA SOLUTION

L'architecture logicielle fut conçue en respectant la norme IEC 61131-3. ISaGRAF fut choisi comme engin de contrôle pour son respect de cette norme. Des cartes Opto-22 furent déployées pour les entrées et sorties, dans deux armoires de contrôle. Les postes opérateurs ont été déployés avec FrontVue et l’historisation fut réalisée avec l’outil TrendLink de Canary Labs, qui facilite la génération de rapports de production.

 

LES CHIFFRES

  • 3 ordinateurs industriels avec engin de contrôle temps réel normalisé;
  • 4 stations opérateurs (IHM);
  • Plus de 500 points d’entrées et sorties;
  • Protocole Opto-22 et Modbus;
  • Serveur SCADA central pour historisation.
Sep 16, 2012 -

Le mandat confié était de fournir un système de contrôle et de supervision d’une usine pilote de prodédés de biotechnologies, axés sur le domaine des produits thérapeutiques en santé humaine. Le contrôle et la supervision devaient tenir compte d’un contexte de laboratoire de recherche, avec de fréquentes modifications et ajustements aux équipements. En tout, une demi-douzaine de bioréacteurs, ainsi que les systèmes connexes, devaient être intégrés à l’application de contrôle centrale.

 

LE CLIENT

L’institut de recherche en biotechnologie du Conseil national de recherches du Canada (IRB-CNRC) consacre ses travaux aux domaines de recherche en santé, en bioprocédés et sur l’environnement. Ces différentes divisions de recherche appuient leurs programmes au moyen de leurs capacités et de leurs plateformes technologiques
respectives. La priorité de l'IRB-CNRC est d'offrir des solutions de recherche et scientifiques avant-gardistes à ses clients.

 

LE DÉFI

Le défi était d’offrir une solution flexible et facile d’utilisation pouvant permettre la modification fréquente du code de contrôle et des interfaces opérateurs. Le système devait être aussi conçu pour un nombre d’entrées/sorties variables. De plus, le système SCADA devait comporter une interface opérateur (IHM) flexible et moderne, avec fonctions d’acquisition de données complètes.

 

LA SOLUTION

La solution fournie couvrant les fonctions de contrôle temps-réel consiste en 5 APC exécutant la cible ISaGRAF sous QNX 6. Les entrées/sorties sont connectées à un système de modules déportés sous Modbus TCP/IP. Cette
solution permet une grande flexibilité lors de l’ajout ou la modification de codes ou de nouveaux modules  d’entrées/sorties. De plus, le produit PcVue d’Arc informatique fut choisi et permet l’intégration facile des fonctionnalités SCADA et IHM requises.

 

LES CHIFFRES

  • Plusieurs bio-fermenteurs des tailles variées
  • Communications Modbus TCP/IP
  • Plus de 1000 points de contrôle physiques
  • 5 APC Centris
  • Serveur SCADA PCVue
  • 5 Postes opérateurs IHM
  • Contrôle à distance avec accès Web

 

Sep 12, 2012 -

Le mandat confié à Centris était de mettre en place trois systèmes de supervision et de contrôle de bioréacteurs et instruments afin que le personnel soit en mesure d’étudier des cultures cellulaires dans 3 locaux différents.
Les systèmes devaient permettre l’ajout et la modification intuitive et facile des éléments de contrôle tel que les sondes et appareils de lecture de données servant à suivre la culture.

 

LE CLIENT

Le département de génie chimique de l’École Polytechnique de Montréal est affilié à la chaire de recherche du Canada en génie métabolique appliqué. Cette chaire de recherche s’intéresse principalement au fondement
cellulaire de la reproductibilité et de la productivité des cultures cellulaires au moyen de la nutrition cellulaire, des voies métaboliques cellulaires, de la composition des milieux de culture et des études sur les stratégies de culture.

 

LE DÉFI

Centris devait fournir un système permettant la modification aisée des éléments et/ou des logiques de contrôle, pour suivre l’évolution des besoins de recherche. La configuration de ces composantes devait donc être effectuée
principalement au niveau des écrans utilisateurs car les chercheurs ne doivent pas avoir à maîtriser les principes de programmation avancée.

 

LA SOLUTION

La solution déployée, avec 3 APC de Centris, permet la configuration et la modification des équipements à superviser et contrôler par l’entremise d’écrans PcVue. Chaque application permet la supervision et le contrôle de plusieurs équipements et bioréacteurs dans des locaux différents. La communication entre le système de contrôle et les équipements est de type Profibus DP tandis que la communication avec les bioréacteurs Infors HT est de type OPC XML.

 

LES CHIFFRES

  • 3 postes de supervision
  • 3 armoires de contrôle
  • 5 bio-réacteurs Infors HT
  • 3 processeurs APC de Centris
  • Clients web
  • Profibus et OPC XML
  • Plusieurs milliers de données lues